ImprimerE-mail

Algérie

la terre, la tribu, l’armée, l’émigration
Études 1971-1988
Présentation de Didier Guignard

Array
Prix de vente avec réduction
Prix ​​de vente30,00 €
Prix de vente hors-taxe28,44 €
Prix / Kg:
Auteur :
Alain Sainte-Marie
Date de parution :
15 Mai 2019
ISBN :
978-2-35676-123-1
Nbre de page :
402 Pages
Description du produit

L’abondante historiographie sur l’Algérie coloniale n’évite pas les redites et, moins encore, les écueils idéologiques de tous bords — de la décolonisation de l’histoire aux subaltern studies en passant par le courant qui a célébré un temps la construction du socialisme en Algérie. Peu de ces œuvres surnagent après le reflux de ces modes théoriques et militantes.

L’œuvre d’Alain Sainte Marie est de celles qui resteront longtemps parmi les références incontournables parce qu’elle évite tous ces écueils. Le fait que ses publications n’aient jamais été réunis en volume et que sa thèse de doctorat soit restée inédite expliquent pour une part le manque de notoriété de l’auteur en dehors du cercle des spécialistes. La modestie de l’auteur et sa prudence interprétative y sont sans doute aussi pour beaucoup. Lecteurs pressés ou avides de certitudes et de concepts s’abstenir.

Sur l’une des questions au cœur du projet impérial en Algérie — la colonisation agraire et ses lois foncières — le travail de Sainte-Marie nous conduit directement au cœur des contradictions, mais aussi des incertitudes et des tâtonnements de la politique française.

Les divisions du livre adoptées par l’éditeur — La terre, la tribu, l’armée et l’émigration — sont autant de scansions dans le cheminement de l’historien. Elles marquent en même temps les étapes de la vie de tant d’Algériens qui se sont finalement exilés après avoir été dépossédés de leurs terres. Précis, procédant toujours par études de cas, mais sans érudition vaine, les articles de ce recueil posthume nous permettent de nous représenter si bien tout ce que ces étapes ont été pour ceux qui les ont vécues qu’ils confinent parfois au témoignage. Trop rares sont les livres d’histoire à la fois si concis et si soucieux de restituer l’expérience des hommes.