frendeites

Femmes entre violences

et stratégies de liberté


Maghreb et Europe du Sud

Prix de vente avec réduction
Prix ​​de vente25,00 €
Prix de vente hors-taxe23,70 €
Prix / Kg:
ISBN :
2-912946-89-1
Nbre de page :
392 Pages
Description du produit

À quelles violences les femmes ont-elles été et sont-elles confrontées en Méditerranée occidentale? Quelles initiatives prennent-elles et quelles pratiques inventent-elles pour s’y opposer et pour mettre en œuvre aujourd'hui des stratégies de liberté? Quels sont les liens et les ruptures entre passé et présent susceptibles d’éclairer le mieux, dans cette perspective, la Méditerranée considérée historiquement comme le berceau des trois religions monothéistes et le lieu par excellence de l’esclavage, du patriarcat et de l’expansion coloniale de l’Occident?

Telles sont les grandes interrogations autour desquelles sont réunies les contributions d’une trentaine de spécialistes des pays du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie), de l’Europe du Sud (Espagne, France, Grèce, Italie, Portugal), et, — à titre comparatif —, de la Turquie, du Japon et de la Caraïbe.

Dans cet ouvrage collectif, qui comporte une ample bibliographie, on trouvera, entre autres, un état de la question du sujet-femmes dans le droit, l’histoire, la sociologie, la littérature (non exclusivement francophone). En effet, le sujet-femmes, qui se constitue à travers des pratiques et des stratégies multiformes — pratiques associatives, pratiques d’écritures, espaces ouverts aux témoignages, passages à un autre ordre de rapports allant jusqu’au carrefour des religions, de la culture et de la politique — met en question les sciences sociales en tant que telles. Un problème finalement transversal à la plupart des recherches auxquelles il est fait référence est le corps féminin. Sans doute n’est-ce pas un hasard si la prostitution forme le thème de six contributions l’abordant selon des points de vue parfois diamétralement opposés.

Les échanges qui se développent entre femmes de l’Europe du Sud et du Maghreb constituent une voie essentielle de sortie de la culture de la suprématie, pour qu’émerge enfin une perspective post-coloniale dans les sciences sociales et dans la pensée contemporaine.