frendeites

Relation en forme

de journal de voyage pour la rédemption


Histoire

Date de parution : 2000

Préfacé par Ahmed Farouk

Prix de vente avec réduction
Prix ​​de vente17,00 €
Prix de vente hors-taxe16,11 €
Prix / Kg:
ISBN :
2-912946-16-6
Nbre de page :
168 Pages
Description du produit

Ce texte est la narration du voyage effectué par les Pères rédempteurs à Meknès et à Alger entre 1723 et 1725. Cette Relation met en lumière une multitude de détails sur le fonctionnement de l'administration, les cercles du pouvoir, la vie quotidienne dans les villes et les campagnes visitées et traversées, les mentalités des populations, l'état des routes, les rigueurs du climats.

L'évocation de la vie quotidienne des captifs, l'activité des intermédiaires juifs et renégats, le rôle des Pères franciscains du couvent de Meknès, les relations entre les différentes communautés sont autant de sujets d'étude pour l'histoire du Maroc à la fin du règne de Mouley Isma'il.

Se rendre au Maroc à cette époque n'était pas chose aisée. L'entrée dans ce pays, dans la majorité des cas, se faisait par Tétouan ou Tanger. Le gouverneur de ces deux villes, le bâcha, représentant du sultan, chargé des affaires extérieures et des contacts avec les représentants des nations chrétiennes, recevait les demandes de visites, sollicitait de la capitale le «passeport» nécessaire à tout étranger devant voyager à travers le pays et assurait la protection des visiteurs. Ses services sont incontournables et coûteux. Les Pères trinitaires qui escomptaient réaliser une rédemption générale devaient obligatoirement se rendre à Meknès auprès du sultan qui détenait la majorité des captifs. Mais les rachats obtenus ne furent pas à la hauteur de leurs espoirs. Leur retour à Tétouan fut difficile et la sortie du pays encore plus. Cependant, ils disposaient encore de moyens suffisants pour aller à Alger libérer d'autres captifs.