frendeites

Les raisins rouges d’Algérie

Autobiographie

Prix de vente avec réduction
Prix ​​de vente17,00 €
Prix de vente hors-taxe16,11 €
Prix / Kg:
Auteur :
ISBN :
2-912946-20-4
Nbre de page :
278 Pages
Description du produit

A Paris, au printemps 1957, Maria, une jeune étudiante en médecine, originaire de la France profonde, en révolte insidieuse puis ouverte contre la situation faite alors aux femmes, découvre brutalement la guerre d'Algérie sous sa forme la plus sordide : celle de la torture. Elle se sent «concernée» et se pose immédiatement la question de son engagement sans savoir quelle forme il pourra prendre. Le hasard des rencontres en milieu estudiantin, l'hébergement d'une amie déjà impliquée dans l'action vont l'amener progressivement au travers de tâches quotidiennes simples à prendre des risques : arrestation, interrogatoires, prison, etc.

Sa lecture du monde se fait à travers la révolte contre l'oppression d'une manière générale, et plus particulièrement la souffrance, la douleur, l'humiliation, la suppression de la liberté. Elle voit un parallèle entre les violences faites aux exclus de toutes sortes : les femmes qu'on maltraite, les militants qu'on torture, les colonisés qu'on exploite, les malades qu'on traite comme des objets.

Et c'est tout naturellement qu'à la fin des «événements», son histoire se mêlera à l'Histoire et qu'elle prendra avec d'autres le chemin de ce pays qui accouche dans la douleur, pays pour lequel elle paiera le prix du sang. Là elle fera souche avec Rachid, un «héros fatigué», laissant à leurs enfants comme à tous ceux de cette génération le legs d'une paix amère de raisins verts.

Anna Berbéra a écrit un autre ouvrage, sous le nom d'Anne Leduc - Anna Berbéra est un pseudonyme - Le chant du lendemain.