frendeites

Jacques FOURNIERJacques FOURNIER

Né en 1929

Il passe sa jeunesse et fait ses études en Algérie. Ancien élève de l’ENA, il est nommé conseiller juridique de l’Ambassade de France au Maroc (1961-1964).

Il a été conseiller d’État et a été membre du Commissariat général au Plan. Il a ensuite exercé les fonctions de secrétaire général adjoint de l’Élysée, puis secrétaire général du gouvernement (de 1982 à 1986), président de Gaz de France (de 1986 à 1988), président du conseil d’administration de la SNCF (du 24 août 1988 au 5 mai 1994).

Militant politique, il a été membre du Parti socialiste à la suite du congrès d’Épinay et membre du CERES. Il a été candidat aux élections législatives dans les Hauts-de-Seine.

Il a épousé la fille de Mohand Tazerout, un philosophe et traducteur algérien.

 

Bibliographie

 — Politique de l’éducation, Seuil, 1972.

Traité du social (en collaboration avec Nicole Questiaux), Dalloz, cinq éditions entre 1976-1988.

Le Pouvoir du social (en collaboration avec Nicole Questiaux), Presses universitaires de France, 1979.

Le Travail gouvernemental, Paris, Presses de la FNSP, Dalloz, 1987.

Le Train, l’Europe et le service public, Odile Jacob, 1993.

Critique de la raison communautaire (direction en collaboration avec Lysiane Cartelier et Lionel Monnier), Economica, 1996.

Livre blanc sur le dialogue social dans la fonction publique, Documentation française, 2002.

Itinéraire d’un fonctionnaire engagé, Dalloz, 2008.

L’Économie des besoins, Odile Jacob, 2013.

L’Algérie retrouvée 1929-2014, Bouchène, 2014.